Riad Al Ksar

Le Maroc est un pays qui a vu arriver la production du vin à partir de la décennie 1920. Ce sont les Européens qui ont débarqué avec des cultures et des techniques en 1923 pour produire les premiers vins en 1927. Avec le temps, les années et les évènements qui ont touché le Maroc, la situation du secteur vinicole a beaucoup évolué. Les vignobles sont devenus la propriété unique du Maroc après l’indépendance en 1957 et la production a connu une forte baisse après la perte du marché européen après le Traité de Rome. Ces évènements ont eu pour conséquence la production de vins en bouteilles de meilleure qualité que l’on retrouve dans le Riad à Marrakech, notamment Riad Al Ksar  .

La région d’Oudaya, non loin du Riad à Marrakech

La production de vin ne se fait pas au hasard, on retrouve de nombreux cépages ayant différentes couleurs qui aboutissent à la production de vins de cuve ou de table rouges, roses, blancs et gris. La qualité du raisin cultivé joue un grand rôle dans la qualité du vin au final. Parmi les régions les plus sollicitées pour cultiver les raisins de table, nous pouvons citer Oudaya qui se trouve non loin de la plupart des riads situés à Marrakech. Oudaya est réputée pour la qualité des raisins qui y sont produits et abrite près de 50 hectares de vignobles. La région a été exploitée pour la première fois en 1998 grâce à la société Agritalia qui y a planté des cépages étrangers destinés au marché européen comme victoria, italia, superior seedles, etc. La première année, la production était de 200 tonnes de raisins.

Malgré le climat assez difficile pour le raisin qui existe aux abords du Riad à Marrakech, les producteurs ont mis en place des techniques d’irrigation pour assurer la survie des vignobles. La présence de sociétés originaires d’Italie permet de conserver les vignobles d’Oudaya et de rentabiliser la région en y créant des emplois et en proposant du raisin pour les pays européens. Au fur et à mesure, les variétés de raisins locales ont été remplacées par de nouvelles variétés plus propices à l’exportation. Des structures métalliques ont également été mises en place pour industrialiser la production et les récoltes. Toutefois, il devient nécessaire de mettre en place un plan de sauvegarde afin que la région ne perde pas sa singularité au fil des années et qu’elle continue d’être une référence en matière de production de raisins.

 

Leave a Reply