dar-al-andalous-fes-patio

Le cinéma africain sort progressivement de l’anonymat pour se classer dans le rang de la cinématographie mondiale. La dix-huitième édition du Festival du cinéma africain de Khouribga en est la preuve. Cet évènement a permis aux différents réalisateurs africains de présenter leurs créations, que ce soit ceux issus du Riad au Maroc ou ceux venant d’autres pays du continent. Grâce à cet événement, les cinéastes venant de tous les coins de l’Afrique ont pu se rencontrer et échanger les expériences qu’ils ont accumulées tout au long de leur carrière dans ce domaine. Le festival s’est tenu jusqu’au 19 septembre avec pour principal objectif de donner plus d’auras à l’art cinématographique africain, qui est à la fois varié et créatif. Les organisateurs de l’évènement mettent un point d’honneur à ce que le cinéma du Maroc dévoile ses particularités aux spectateurs présents.

L’intérêt est aussi de comparer les particularités du cinéma marocain aux autres cinémas du continent. De cette manière il est plus facile de repérer quels sont les points communs et mettre en place un cadre d’échange et de communication entre les différents acteurs de la filière. Le festival existe depuis 1977, à l’époque il était organisé sous forme d’un forum international pour le cinéma africain. Actuellement, il a acquis sa place en tant que manifestation cinématographique complète et donne plus d’opportunités aux cinéastes de tout le continent lors de rencontres et d’échanges. Les cinéastes présents ont certes l’occasion d’en découvrir plus sur le cinéma tel qu’il est pratiqué dans les autres pays d’Afrique, mais aussi de découvrir la splendeur du Riad au Maroc.

Durant ce festival, 14 films originaires de plusieurs pays africains sont en compétition pour les nombreux prix, notamment le Prix « Mohamed Bastaoui » de la meilleure interprétation masculine ou le Grand Prix « Ousmane Sembene ». Le jury est présidé par le producteur d’origine française Jacques Dorfmann. Les autres membres du jury étant Ahmed Assid et Salma Bargach du Maroc, Sally Shafto des USA, Ramadan Suleman d’Afrique du Sud, Ali Abou Chadi d’Égypte et Issa Serge Coelo du Tchad. Toutes ces personnes ont pu découvrir la vie dans le Riad au Maroc. Le Sénégal est invité d’honneur de cette édition avec six films et est représenté par une délégation de 30 membres dirigée par l’ambassadeur au Maroc. Un hommage a également été rendu à Michel Ouedraogo, le conseiller de presse et techniques de l’information du Burkina Faso.

Leave a Reply