methode greffe de cheveux

De nos jours, le physique occupe une place importante dans la vie des gens. Dans ce contexte, les cheveux prennent beaucoup de place et sont considérés comme des atouts de séduction. Chaque année de nombreuses personnes souffrent de problèmes de cheveux, surtout d’alopécie, c’est-à-dire de la perte de cheveux. De nombreux traitements existent pour freiner la progression de ce mal, mais aussi pour y remédier, notamment la greffe de cheveux https://www.aesthetis-paris.fr/greffe-de-cheveux-paris-16.html. La technique de cette opération, qui est de la chirurgie, consiste à prélever des cheveux d’une zone fournie et génétiquement solide, afin de les implanter dans la zone dégarnie. En général la zone donneuse se situe à l’arrière et celle qui reçoit à l’avant. Les formes et causes de l’alopécie sont nombreuses, mais on peut solliciter la micro greffe essentiellement pour soigner trois formes d’alopécie.

L’alopécie androgénogénétique qui porte le nom de calvitie et dont l’origine est souvent héréditaire, est la première forme d’alopécie qui peut être soignée par une greffe. Ce type de perte de cheveux est marqué par une perte progressive d’une partie des cheveux. A l’âge de 30 ans, le tiers des hommes en souffrent, à 50 ans ce sont la moitié des hommes et dès 70 ans 80% des hommes sont atteints de calvitie. Peu de femmes souffrent de calvitie, environ 40% à l’âge de 70 ans. Le deuxième type d’alopécie qui peut être soigné par les greffes de cheveux est l’alopécie en plaque, aussi appelée pelade. Il s’agit d’une maladie auto-immune qui se caractérise par une chute totale des cheveux et même des poils sur des petites parties de peau. Enfin nous avons l’alopécie cicatricielle qui est une chute de cheveux provoquée par la présence de lésions et cicatrices sur le cuir chevelu. Ces lésions et cicatrices apparaissent généralement suite à des maladies ou infections de la peau comme le psoriasis, les lupus, lichen plan, des maladies qui détruisent les follicules pileux.

En général les opérations de greffes de cheveux se déroulent de la même façon, peu importe les causes de l’alopécie. On rencontre essentiellement deux techniques de greffes de cheveux. La FUE est la technique la plus connue, le sigle signifie Follicular unit Extraction traduite en français par Prélèvement de greffons unitaires. Chaque unité folliculaire est extraire indépendamment des autres, et est ensuite implantée dans la zone receveuse. Les prélèvements sont faits de façon manuelle ou à l’aide de machines. C’est la technique la plus pratiquée dans le domaine de la greffe de cheveux. Quant à la FUT, Follicular unit Transplantation, qui signifie en français transplantation d’unités folliculaire, c’est une technique qui consiste à prélever les greffons par bandelettes de la couronne hippocratique. Ensuite la bandelette sera découpée en micros greffons qui seront ensuite greffés sur la zone à problème. La zone donneuse est ensuite refermée avec du fil de suture. Ces techniques sont assez similaires. Toutefois, la première est plus adaptée pour des patients jeunes, et laisse une cicatrice peu visible tandis que la deuxième laisse une cicatrice linéaire.

Leave a Reply