content top

Quels chiffres en juillet 2016 pour l’immobilier à Marrakech et au Maroc ?

Immobilier Marrakech

Le mois de juillet 2016 semble avoir été exceptionnel pour le secteur immobilier à Marrakech et au Maroc en général sur le site http://salonsinternationauximmobilier.blogspot.com/. Pendant que certaines villes affichaient une augmentation des prix au mètre carré, d’autres se stabilisaient ou affichaient une diminution des prix. Prenons le cas de la ville de Tanger. À Tanger, on observe une hausse de 0,82% du prix au mètre carré qui se situait désormais à environ 16 307 dirhams en juillet 2016. Dans la ville de Casablanca par contre on observe une légère stabilisation des prix dans la plupart des quartiers de la ville. Le quartier dans lequel on note la plus forte hausse est Sidi Moumen avec un prix au mètre carré qui s’élevait à 4 975 dirhams en juillet 2016, contre 3 938 dirhams en juin 2016. Au quartier Hay Mohammedi, le mètre carré se situait à environ 10 117 dirhams, soit une augmentation de 6,41% par rapport au mois de juin. Dans la ville de Rabat par contre, on note une baisse des ventes dans différents quartiers. En juillet on a également pu constater une hausse des prix, surtout ceux des appartements, à hauteur de 0,32%, portant ainsi le prix du mètre carré à environ 15 813 en juillet contre 15 760 en juin.

Dans cette ambiance, les appartements que l’on retrouve dans le quartier Al Fath par exemple, étaient affichés à 11 582 dirhams en juillet au lieu de 11 523 dirhams en juin. Cette hausse était également perceptible dans le quartier Hassan, à hauteur de 0,32%, au mois de juillet. À l’opposé des autres grandes villes du Maroc, l’immobilier à Marrakech affiche des prix à la baisse, avec des prix d’appartements qui ont perdu environ 1,06% de leur valeur entre les mois de juin et de juillet 2016. En effet, au mois de juin, le prix au mètre carré était d’environ 14 219 dirhams et au mois de juillet il s’est retrouvé à 14 372 dirhams. Toutefois, dans le quartier Mhamid, le prix de vente des différents biens s’est consolidé à hauteur de 9,94%. Les ventes sont affectées par la régression.

Les prix des biens immobiliers à Marrakech dépendent de nombreux facteurs comme le quartier. Au quartier Majorelle par exemple, le prix au mètre carré est passé de 16 105 dirhams au mois de juin à 15 118 dirhams au mois de juillet. La baisse est évaluée à environ 6,13% dans ce quartier. Dans le quartier Amelkis, la baisse est d’environ 0,45% ce qui aboutit à des prix mensuels de 17 272 dirhams en juillet alors que le prix était de 17 350 au mètre carré en juin. La ville d’Agadir affiche une tendance semblable à celle de Marrakech puisque le prix de vente des appartements a baissé de 5,39% passant de 11 237 dirhams en juin à 10 626 dirhams en juillet 2016. Pourtant selon les statistiques, Agadir reste la ville dans laquelle on enregistre le plus grand nombre de demandes en termes de locations saisonnières. Au haut Founty, le prix des appartements a baissé, passant de 16 175 dirhams en juin à 15 493 dirhams en juillet.

Read More

à la rencontre d’un fauteuil design : le fauteuil mushroom

Fauteuil design noir

Le 20e siècle a beaucoup apporté dans la révolution des meubles. De nombreux architectes et designers se sont consacrés à la création de meubles à la fois design et fonctionnels. C’est ainsi que l’on retrouve de nombreux modèles de chaises, fauteuils et autres canapés sur le site http://www.famous-design.fr/ayant marqué l’histoire dans les couloirs de nos musées à travers toute l’Europe. Si vous avez déjà été au Musée du Louvre par exemple, vous avez sûrement remarqué ces banquettes rondes au coeur des galeries, sur lesquelles les visiteurs peuvent s’asseoir. Ces meubles logés dans la galerie des peintures italiennes sont des oeuvres de Pierre Paulin, célèbre designer du 20e siècle. Un fauteuil design de sa création a fortement marqué le monde, nous y reviendrons plus tard. Précisons tout d’abord que Pierre Paulin est né en 1927 et est décédé en 2009. Ses principales influences étaient Charles Eames et Georges Nelson.

Pierre Paulin est connu pour créer des fauteuils design aux couleurs vives, pleines de mousse et faisant penser à un style « pop ». Ces meubles très remarqués ont pour la plupart été édités par Artifort, dans les années 1960. Le fauteuil Mushroom fait partie des meubles qu’il a créés pendant cette période-là, très exactement en 1959. Ce fauteuil est aussi connu sous le numéro de série n°560, il est principalement garni de mousse de caoutchouc et est habillé par du jersey élastique. L’idée lui est venue en regardant les femmes à la plage, avec leurs maillots de bain, et l’allure que ces derniers leur donnaient. Il pense alors à concevoir un fauteuil entièrement habillé de tissu gainant pour lui donner un aspect lisse. Ses premiers essais s’avèrent non concluants, puisque le jersey fait en France était trop cher et fragile.

C’est en Norvège qu’il finira par trouver un tissu suffisamment résistant, surtout aux attaques des animaux domestiques. Un tissu résistant, extensible et peu coûteux, pour habiller son fauteuil design. Le fauteuil lui est également inspiré par les sièges des véhicules italiens, qui étaient principalement recouverts de tissus ou de cuir sur une structure métallique. Un concept qu’il a essayé avec la série n°560. L’intérieur du fauteuil mushroom est constitué de trois anneaux qui en constituent la base, la mousse utilisée est la gommapiuma imaginée par Pirelli après la guerre. Cette mousse a également été utilisée par Marco Zanuso quand il créait le fauteuil Martingala en 1954.

Read More

Faut-il acquérir un bien immobilier dans le quartier branché de Thonglor en Thaïlande ?

Location de vacances en Thaïlande

Le quartier de Thonglor est l’un des plus convoités de la ville de Bangkok, en ce qui concerne l’achat immobilier en Thaïlande sur le site http://www.atlasimmobilier-international.com/location/thailande/. Le quartier est reconnu comme l’un des plus branchés de la ville et on y retrouve principalement la classe moyenne supérieure thaïlandaise et des expatriés. À sa création, le quartier était plutôt tranquille avec son artère principale Sukhhumvit, mais depuis 20 ans environ, il connait une évolution impressionnante et rapide. Le quartier était principalement connu pour les concessionnaires automobiles que l’on y retrouvait et les boutiques dédiées au mariage. Depuis quelques années, Thonglor est devenu un quartier assez chic et tendance au cœur duquel de nombreuses célébrités nationales se rencontrent. Les expatriés du monde entier sont attirés dans ce quartier par les nombreux bars et clubs branchés, le nombre diversifié de restaurants, ses commerces de luxe, ses immeubles résidentiels, etc. Thonglor est un quartier « phare », car tout ce que l’on y essaye est appliqué dans les autres quartiers de la ville.

En parlant de nouveautés, la nouvelle mode comprend les community malls qui sont des centres commerciaux à taille humaine. Le plus célèbre de ces malls porte le nom de « The Commons », il a l’allure d’un loft géant convivial, d’architecture épurée et moderne. Ce lieu est devenu l’un des espaces les plus fréquentés par les habitants du quartier qui se détendent dans les petits bars et les cafés branchés. Le dernier étage du centre commercial abrite un gastro-pub portant le nom de « Roast », qui propose un menu qui surprendra vos papilles. Les acquéreurs de biens immobiliers en Thaïlande, ceux qui apprécient la cuisine japonaise se laisseront séduire par ce quartier. Thonglor abrite de nombreux bars à sushis, tellement ressemblants que l’on a l’impression de se trouver à Tokyo.

Pourtant Thonglor n’est pas fait que pour ceux qui aiment la bonne nourriture et le shopping, ceux qui aiment danser et les clubs y trouveront aussi leur compte. Le toit de l’hôtel Marriot abrite par exemple « l’Octave », un bar qui offre une vue globale et imprenable sur l’ensemble de la ville. Le « Fat Gutz », La « Funky Villa », le « Myst » ou encore « Clouds » sont des endroits où les visiteurs prendront plaisir à s’amuser entourés de la jeunesse dorée thaïlandaise. De quoi convaincre les « fêtards » qui souhaitent acquérir un bien immobilier en Thaïlande. Au-delà de tous ces paramètres, Thonglor est un quartier résidentiel où on retrouve de nombreuses résidences et maisons jonchées dans des ruelles calmes et pleines de verdure.

Read More

Découvrez les trottinettes électriques de l’année 2016

trottinette electrique

Il semble que l’année 2016 est une année pleine en termes de trottinette électrique voir sur le site http://www.trottinetteelectrique.eu/, en effet cette année, nous avons vu de nombreux modèles être mis sur le marché et beaucoup d’autres sont en cours de préparation. Nous vous présenterons dans cet article, quelques-uns des modèles les plus marquants. Tout d’abord, nous avons le modèle Egret Ten de la marque Egret qui est l’un des leaders dans le domaine des trottinettes électriques. Le modèle Egret Ten est prévu pour septembre, avec de grandes roues de 10 pouces. Après des tests, il s’est avéré que le modèle était assez performant et méritait le détour. Parmi les autres modèles que 2016 a le plaisir d’accueillir, nous pouvons citer le modèle citybug 2S qui est proposé par la marque Citybug. Il s’agit de la version 2016 de la city bug. Ce nouveau modèle sera doté d’accélérateur et d’un frein au niveau du guidon. En attendant nous avons accueilli il y’a quelques mois la citybug XC2 qui s’est affichée comme une véritable révolution dans le monde des véhicules électriques avec sa technologie inédite.

La version initiale de la citybug est dotée d’un capteur gyroscopique dans son guidon, ce qui fait en sorte que quand on le pousse vers l’avant on obtient une accélération suite au déclenchement du moteur. Lorsque cette position est maintenue, la vitesse aussi est maintenue et quand on tire le guidon vers soi, la vitesse diminue. L’accélérateur ou le frein ne sont donc pas visibles sur le guidon. Le public est assez mitigé sur cette nouvelle technologie puisque beaucoup apprécient ce mode de conduite ludique des trottinettes électriques, pendant que d’autres ne l’aiment pas beaucoup. City bug, qui appartient à la société Taiwanaise Jdbug mettra sur le marché deux nouveaux modèles qui sont des améliorations des précédents. Les premières améliorations se situent au niveau du mode de conduite. La marque revient vers un mode de conduite plus conventionnel en dotant le modèle 2S d’un accélérateur classique au niveau du guidon. L’accélérateur se met en marche avec un mouvement du pouce. Quant au frein, il s’agit d’un frein classique comme sur les vélos liés à un système de freinage mécanique tambour à l’avant (2S) ou à un système à disque à l’arrière (2GT). Le tout reste associé au frein électronique.

Comme sur le modèle ltrott, les trottinettes Citybug 2S et 2GT sont dotées d’un double système de freinage qui est à la fois électronique et mécanique, un gage supplémentaire de sécurité. Grâce aux poignées ergonomiques, la conduite sera plus agréable pour les pilotes de trottinette électrique. La grande nouveauté sur ces deux modèles est que l’ajoute de la roue tubless de 8 pouces à l’avant rend la conduite et le déplacement plus confortables. Apparemment les marques suivent la stratégie de l’Egret Ten avec ses grandes roues de 10 pouces. Les roues bien gonflées ont l’avantage d’être plus confortables et plus légères aussi. Ces modèles accordent plus de puissance et de vitesse tout en restant légers. Sur le modèle 2S, on passe à une vitesse de 22km/h, pendant que sur le 2GT on passe à une vitesse de 25km/h avec un moteur de 350 W. En termes d’autonomie, la 2S pourra rouler sur 15km, tandis que la 2GT pourra atteindre 20 km. En résumé, les modèles Citybug restent pliables, légers, puissants, sécurisés et sont disponibles en blanc ou noir.

Read More

La cheminée et les moteurs fonctionnant à l’éthanol

cheminee

De nombreux équipements fonctionnent actuellement en se servant de biocarburant, nous pouvons citer dans ce contexte la cheminée à l’éthanol sur le site http://www.cheminee-bio-ethanol-france.com/. Autres équipements qui utilisent les biocarburants, ce sont les véhicules. Pour la plupart, les véhicules utilisent l’essence mélangée au bioéthanol ou le biodiesel, dépendamment du type de moteur, qu’il soit essence ou diesel. Toutefois, tous les moteurs ne peuvent pas se servir de biodiesel ou d’E-85. Il est parfois nécessaire d’effectuer quelques modifications sur les moteurs afin de les adapter à l’utilisation de biocarburants. Les moteurs qui utilisent l’éthanol actuellement sont des moteurs à essence un peu modifiés, ce sont surtout les joints qui sont améliorés afin de résister à l’effet de corrosion que l’alcool peut provoquer. Les véhicules qui ont été fabriqués après 1994 sont constitués de joints et durites compatibles avec l’E-85. Les véhicules sont généralement équipés de moteurs fabriqués pour supporter l’éthanol ou alors ils sont dotés de Flex Fuel.

Certains moteurs sont dotés de boitiers « Flex » qui servent à transformer le moteur d’une voiture à essence en moteur bi-carburant. C’est-à-dire une voiture dont le moteur peut à la fois accueillir l’essence et l’éthanol. Les Flex fuel sont également appelés VCM ou Véhicule à Carburant Modulable. Ce sont des véhicules qui ont la capacité de fonctionner à l’E-85, mais aussi au super sans-plomb classique. En gros les VCM sont capables d’adapter leur fonctionnement aux mélanges d’essence et d’éthanol, mais aussi au carburant normal. Une capacité dont les cheminées à l’éthanol ne sont pas encore dotées, elles fonctionnent essentiellement à l’éthanol. Les Flex fuel ont des moteurs équipés de dispositifs d’injection et de capteurs spécifiques. De plus, les matériaux utilisés sont compatibles avec le bioéthanol.

Le bioéthanol est un carburant plus corrosif que l’essence. Alors si les éléments du véhicule ne sont pas renforcés, ils pourraient être détruits progressivement. Les matériaux utilisés dans la fabrication de la cheminée à l’éthanol sont assez solides pour résister à la corrosion de l’éthanol. Un moteur à l’éthanol consomme beaucoup plus qu’un moteur à essence, à hauteur de 25% en plus. Les taux de compression d’un moteur à éthanol sont plus forts ce qui permet d’avoir plus de puissance. Les moteurs Flex fuel fournissent une puissance supérieure à celle des moteurs à essence, à hauteur de 10%, surtout lorsqu’ils fonctionnent à l’E-85. Les émissions de gaz carbonique sont diminuées de 40%.

Read More
content top